DRAA KEBILA_SETIF_ALGERIA

DRAA KEBILA_SETIF_ALGERIA

Draa Kébila : projets inachevés

Petite commune de plus de 14000 habitants, Draa Kébila aspire à se développer et à bénéficier des bienfaits du développement économique et social initié par les autorités Algériennes. Dans cet ordre d'idée, les élus de cette commune ont demandé et obtenu l'inscription de plusieurs projets tant dans le cadre des plans sectoriels que dans le cadre des plans communaux de développement.

Pour certains de ces projets, les délais de réalisation ont largement expiré et ils sont encore non achevés et par conséquent non fonctionnels.

Ces projets qui devaient alléger les endurances quotidiennes de la population de la commune, eux-mêmes, souffrent et tardent à être livrés. Cette situation, si elle dure encore, elle risque de créer des malaises et des dérapages qu'il est encore temps d'éviter.

Pour cela, le 7 avril 2011, nous avons pris contact avec le premier responsable de la commune, Monsieur Rabie Akhrib, président de l'assemblée populaire communale de Draa Kébila, qui a bien voulu faire le point des infrastructures dont les travaux sont inachevés ou achevés mais pas encore mises en service.

1 – Polyclinique

Projet sectoriel, les travaux de réalisation de la polyclinique de Draa Kébila ont été lancés en 2008 après avoir levé deux obstacles majeurs qui sont à l'origine de plusieurs mois de retard (le problème du terrain d'assiette et la déviation de la ligne électrique de basse tension qui le traverse).

Polyclinique de Draa Kébila

La polyclinique est réceptionnée il y a 5 mois mais il reste encore à faire les aménagements extérieurs (dont les travaux sont confiés à une entreprise locale) et l'affectation de personnel.

Il est à noter que les équipements sont livrés et que les services de la commune ont affecté deux gardiens pour assurer la sécurité des lieux.

La polyclinique est implantée à Ouled Ali Benathmane, chef lieu de la commune Draa Kébila. Elle comporte un laboratoire d'analyses médicales, un service maternité, un service de chirurgie dentaire, un service de médecine générale.

Enfin, les habitants de la commune Draa Kébila attendent avec impatience l'ouverture de cette polyclinique qui devait améliorer quelque peu leur couverture sanitaire et leur éviter les déplacements vers Bougaa ou Béni Ourtilane pour les premiers soins.  

2 – Maison de jeunes de Ouled Ali Benathmane

Le projet de réalisation d'une maison de jeunes à Ouled Ali Benathmane s'inscrit dans le cadre du Plan Communal de Développement ; les travaux ont été lancés en 2008 avec une première tranche de crédits de 8 millions de dinars.

Les travaux qui restent à réaliser, par manque de crédits estimés à 12 millions de dinars, sont à l'arrêt depuis 2009, alors que les jeunes de la localité ont grand besoin de cette infrastructure qui devait prendre en charge une partie de leurs besoins en termes d'activités culturelles et sportives.

Maison de jeunes de Ouled Ali Benathmane

Il est à signaler qu'actuellement les jeunes de Ouled Ali Benathmane, chef lieu de commune et deuxième agglomération en termes de population (plus de 2500 habitants), activent dans un vide sanitaire où des infiltrations d'eaux usées leur rendent la vie intenable et ce, malgré les multiples interventions effectuées par les services d'entretien de la commune.

Ceci dit, il est urgent que les travaux de réalisation de la maison de jeunes de Ouled Ali Benathmane reprennent et s'achèvent pour que les jeunes puissent en sortir de cette situation lamentable qu'ils vivent et leur éviter les désagréments vécus dans l'actuel local qui n'est qu'un vide sanitaire aménagé.

3 – Salle de Sports à Lemroudj

Un projet de réalisation d'une salle de sports dans le cadre du Plan Communal de Développement a été inscrit et les travaux ont été lancés en 2008 avec une première tranche de crédits de l'ordre de 6 millions de dinars. Les travaux sont à l'arrêt depuis 2009 par manque de complément de crédits estimé à 16 millions de dinars.

A noter que Lemroudj, avec ses 2718 habitants, est la première agglomération de la commune Draa Kébila. On y trouve une association sportive (ITHRI) qui encadre deux clubs ; un de Karaté Do et un autre de football.

Salle de sports de Lemroudj

Les jeunes adhérents du club de Karaté do pratiquent ce sport dans une salle de 8m x 4m qui se trouve au niveau de l'antenne administrative communale implantée à Lemroudj. L'exiguïté de ce local, empêche le développement d'autres disciplines qui se pratiquent en salle telles que le volleyball, le basketball, le tennis de table, etc.

Beaucoup de jeunes ont émis le vœu de pratiquer ces sports, mais tant que les travaux de la salle devant les abriter ne sont pas encore achevés, ces derniers restent livrés à eux-mêmes et exposés à tous les maux sociaux que connaît la société algérienne.   

Quant au club de football de l'association ITHRI de Lemroudj, affilié à la ligue Sétifienne de Football depuis 2006, il comporte quatre équipes en son sein (séniors, juniors, minimes et cadets).

Ces équipes participent régulièrement aux différents matchs programmés par la ligue et ce malgré le peu de moyens dont elles disposent.

Le terrain de football sur lequel ils s'entrainent ne répond pas aux normes de la discipline en question ; ce qui oblige le club à recevoir ses visiteurs sur des terrains à l'extérieur de la localité. Ainsi, les jeunes du village Lemroudj se trouvent privés de la joie de suivre les matchs et de supporter leurs équipes chez elles.

 Il est à signaler que l'étude d'aménagement du terrain de football de Lemroudj est lancée et elle devrait permettre de connaître l'estimation du coût global des travaux envisagés.

4 – Bibliothèque Municipale

Projet réalisé dans le cadre du Plan Communal de Développement, les travaux de la bibliothèque municipale de Draa Kébila ont été entièrement réalisés et réceptionnés depuis deux ans. Le projet a coûté 15 millions de dinars. Il reste son équipement, la dotation en documentation et l'affectation du personnel nécessaires à sa mise en service.

Bibliothèque municipale de Draa Kébila

En attendant, les services de la commune ont détaché un gardien pour assurer la sécurité des lieux. Le local est occasionnellement utilisé pour des réunions, des manifestations culturelles, etc.

Mais le souhait des autorités et de tous les habitants de la commune, c'est l'affection d'équipements, de personnel et de documentation pour que les jeunes de la région puissent en bénéficier ; car pour l'instant, ils sont privés des commodités qu'elle est sensée leur apporter telles que la documentation, l'internet, etc.

5 - La crèche

Un projet de réalisation d'une crèche, dont le coût est estimé à 32 millions de dinars, est inscrit dans le cadre du Plan de Développement Communal en 2006. Les travaux ont été lancés et sont actuellement à l'arrêt par manque de crédits (soit 11 millions de dinars) il y a environ deux mois.

Crèche de Ouled Ali Benathmane

6 – Travaux d'aménagement du chemin communal n°110

Un projet de réhabilitation du chemin communal n°110, reliant Tala Ifacène à Ain Lagradj en passant par Draa Kébila a été inscrit dans le cadre du plan sectoriel de développement et les travaux ont été lancés en 2008. Il porte sur une distance linéaire de 13,5 km (Tizi Ouaghlad-Lemroudj) dont 7 km sont réalisés.

Actuellement, les travaux sont à l'arrêt depuis 2010. La reprise de ces derniers est d'une nécessité absolue eut égard au flux important de véhicules drainé par cet axe routier quotidiennement et aux désagréments causés aux riverains notamment en termes de poussière en été et de boue en hiver.  

L'arrêt des travaux est essentiellement du au manque de crédits. Cependant, parmi les  crédits initialement affectés à ce projet, il reste un petit reliquat destiné à réhabiliter le centre du village Lemroudj, une fois les travaux de pose de canalisation de gaz naturel terminés et ce en raison de l'importance de cette localité.

Il s'agit là de six projets importants pour la commune et ses habitants et par conséquent il est indispensable que les travaux restants soient achevés ; car leur mise en service va induire la création de quelques emplois et la satisfaction d'une partie des besoins de la population de la commune.

Auteur : Rachid Sebbah

7 Avril 2011



10/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres