DRAA KEBILA_SETIF_ALGERIA

DRAA KEBILA_SETIF_ALGERIA

Draa Kébila : travaux routiers à l'arrêt.

Les travaux d'aménagement et de revêtement du tronçon de route de 2 km reliant Ouled Ali Ben Athmane au village Lemroudj sont à l'arrêt depuis une année.

 

Ce tronçon fait partie du chemin communal n°110 reliant les communes de Tala Ifacène et de Ain Lagradj en passant par celle de Draa Kébila sur une distance de 13 km.

 

Les travaux d'aménagement et de revêtement de ce tronçon ont été confiés à l'entreprise depuis une année. Pour l'instant, l'entreprise a réalisé quelques travaux de scarification, de fossés bétonnés et de terrassement.

 

L'arrêt de travaux sur ce tronçon cause beaucoup de désagréments aux riverains et aux utilisateurs de cette route notamment à cause de la poussière qui se dégage en temps sec, de la boue lorsqu'il pleut, des secousses qui dégradent les véhicules et gênent beaucoup les passagers.

 

En attendant l'achèvement des travaux qui ont trop tardé, les riverains les plus touchés sont :


-         le siège administratif de l'APC,

-         le siège de la gendarmerie nationale,

-         la poste,

-         le centre de santé,

-         le lycée,

-         le CEM,

-         la bibliothèque communale,

-         la cité du 20 Août 1956,

-         les constructions privées qui s'y trouvent proche de ce tronçon.

 

A ces désagréments qui découlent de l'arrêt des travaux s'ajoutent ceux des dos d'ânes, très rapprochés l'un de l'autre, placés par les citoyens.

 

Si cette situation ne trouve pas de solution, les élèves des écoles, CEM et Lycée qui fréquentent quotidiennement ce tronçon risquent d'attraper la maladie des yeux à cause de la poussière. Quant à l'entretien des ces établissements publics riverains il devient quasi impossible tant que la poussière et la boue sont là.

 

A noter que les services de l'APC ont informé et attiré l'attention des administrations concernées au niveau de la wilaya, mais sans résultat.

 

Enfin, la patience des citoyens risque de s'user et tout dérapage pourrait avoir des conséquences imprévisibles. De ce fait, la reprise immédiate des travaux et leur achèvement très rapidement sont indispensables.    


 


Auteur : Rachid Sebbah



16/09/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres