DRAA KEBILA_SETIF_ALGERIA

DRAA KEBILA_SETIF_ALGERIA

Laid Seghir 2009 à Lemroudj



A l'instar de beaucoup de pays arabes et musulmans, les Algériens ont célébré la fête de laid seghir le 20 septembre 2009. A Draa Kébila, notamment au village Lemroudj où nous nous trouvions, ce fût un jour de joie inoubliable tant pour les enfants que pour les adultes.


En effet, pour les enfants, très tôt le matin, ils se sont retrouvés à travers l'artère principale du village pour se montrer les uns aux autres les vêtements neufs nouvellement achetés et les gadgets acquis pour la circonstance.


Pour les adultes, cette fête intervient à la fin du vingt neuvième jour de jeûne. Malgré leur endurance, ils se sont vus affaiblis tant par le manque de sommeil que par la flambée des prix durant tout le mois de Ramadhan auxquels se sont joints les frais de la rentrée scolaire qui a eu lieu le 13 septembre 2009.


Donc, à Lemroudj, la célébration de cette fête religieuse a eu lieu à la mosquée principale du village où, très tôt le matin, a commencé la diffusion des versets du Saint Coran afin que les fidèles se rassemblent pour accomplir tous ensemble la prière de Laid.


Adultes et jeunes, correctement habillés, ont assisté à cette prière avec joie et fierté de se retrouver en ce lieu saint parmi les siens en cette occasion précise.


Après que l'imam ait prononcé l'allocution habituelle en pareille circonstance, les fidèles se sont levés et ont commencé à échanger des congratulations ou des poignées de mains pour se féliciter les uns les autres d'avoir accompli le mois de Ramadhan et de se souhaiter meilleurs voeux de bonheur, de santé et de prospérité.


Une fois, cet échange de poignées de mains terminé, les fidèles sont sortis de la mosquée pour aller souhaiter meilleurs voeux aux siens, aux voisins, rendre visites aux malades et aux vieux restés chez eux parce que leur âge ne leur permet plus de circuler.


Comme d'habitude, lors de Laid, pendant que les adultes et les jeunes accomplissent leur devoir sacré de prière à la mosquée, dehors les enfants allumaient des pétards, tiraient avec les pistolets gadgets, jouaient avec les ballonnets en plastiques, etc. A la fin de la prière, ces enfants viennent à la rencontre des fidèles pour leur souhaiter meilleur voeux avant de se constituer en petit groupes pour passer de maison en maison pour dire bonne fête aux femmes restées au foyer.


Beaucoup de gens rendent visites aux proches qui ne résident pas au village. Des échanges de visites sont étalés sur les deux jours que dure la fête. C'est l'occasion de se revoir et de s'enquérir des nouvelles des uns et des autres.

Justement, Laid n'est pas uniquement fait pour s'habiller de neuf, consommer viande, fruits et légumes en quantité et en qualité, mais surtout pour ressouder les liens familiaux et amicaux de tous les membres de la communauté villageoise. C'est le moment qui rappelle à tous la nécessité de la solidarité communautaire.

Auteur : Rachid Sebbah



23/09/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres