DRAA KEBILA_SETIF_ALGERIA

DRAA KEBILA_SETIF_ALGERIA

Les cours à distance attirent de plus en plus de jeunes

 

Beaucoup de jeunes, ayant quitté l'école prématurément, se sont remis à apprendre à travers les cours à distance (par correspondance). C'est une très bonne initiative qui va sans doute permettre à ces écoliers adultes d'élever leur niveau scolaire et par là augmenter leurs chances d'accès à l'apprentissage d'un métier et de trouver facilement un travail rémunéré.


En effet,  nous avons rencontré beaucoup de ces jeunes ; ils nous ont tous fait part de leur souci d'élever leur niveau scolaire car, disent-ils, de nos jours, l'accès au travail nécessite un savoir et un savoir faire élevés. Ils ont tous regretté d'avoir rompu les études scolaires prématurément.


Pour rappel, à Lemroudj surtout, les enfants qui quittent l'école très jeunes sont nombreux et les raisons sont aussi diversifiées. Mais, parmi toutes les causes qui peuvent être invoquées, vient en tête le fait que beaucoup de ces jeunes sont pressés de travailler pour gagner de l'argent afin de se faire une situation et leurs parents ferment l'oeil.


D'ailleurs, ceux sont les garçons qui quittent l'école prématurément, car, pour eux, il est facile de trouver un job surtout précaire. Par contre, les filles restent en classe aussi longtemps que possible car, pour elles, la sortie de l'école, signifie le retour à la maison pour ne sortir que très rarement. A l'école, elles représentent plus de 60% des effectifs des élèves (du primaire jusqu'à  l'université).


L'exode de l'école a fait que les effectifs des élèves ont beaucoup diminué ces derniers temps et que les résultats obtenus aux examens sont aussi en chute libre. On a l'impression que les intervenants que sont les parents, les enseignants et l'administration ont beaucoup à faire pour y remédier à cette situation très dangereuse pour l'avenir des jeunes eux-mêmes et pour leur pays qui a besoin d'ingénieurs, de médecins, de techniciens et de main d'oeuvre hautement qualifiée pour assurer un développement à la hauteur de nos espérances.


Il est urgent que les parents s'occupent davantage de leurs enfants notamment en leur fournissant les moyens matériels et moraux dont ils ont besoin pour une meilleure scolarité mais, ils doivent surtout suivre de très près ce qu'ils font. Ce qui est attendu des parents individuellement et à travers leurs associations c'est de surveiller leurs enfants quotidiennement afin de leur éviter l'arrivée en retard en classe et les absences aux cours, de leur consacrer un temps pour jouer mais aussi du temps pour réviser leurs leçons et faire leurs exercices, d'aller voir l'administration et les enseignants pour s'enquérir du comportement de leurs enfants en classe, de leur participation ou non aux cours, etc.


L'administration de l'école et les enseignants ont un rôle très important à jouer pour corriger cet état de fait. Ils doivent faire preuve d'imagination et d'innovation pour parvenir à maintenir le maximum de jeunes en classe aussi longtemps que possible afin de leur permettre de sortir avec un niveau scolaire élevé.


Après avoir fait tout ce qui est en leur pouvoir, les parents, l'administration scolaire et les enseignants doivent contribuer à orienter vers les établissements de formation professionnelle les jeunes qui sortent des écoles. Car, il est vrai que tous les jeunes ne sont pas doués pour l'enseignement général. Mais, il est aussi vrai que leur échec scolaire ne signifie nullement qu'ils n'ont pas de capacités d'apprentissage d'un métier, ni la fin du monde.


En d'autres termes, nous avons tous un rôle à jouer pour arrêter cet exode prématuré de l'école et la prise en charge des jeunes en âge d'apprendre un métier. Avec un peu d'efforts de la part de tous les intervenants cités plus, le nombre de jeunes qui quittent prématurément l'école va diminuer très sensiblement et le niveau scolaire sera plus élevé. Même ceux qui seront orientés vers les centres de formation professionnelle pourront choisir des métiers de leur choix grâce à leur niveau scolaire assez conséquent.


L'appel est donc lancé aux jeunes, aux parents, aux enseignants et à l'administration scolaire pour se mettre à l'oeuvre le plus tôt possible et les résultats positifs ne se feront pas attendre.

Auteur : Rachid Sebbah




25/12/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres