DRAA KEBILA_SETIF_ALGERIA

DRAA KEBILA_SETIF_ALGERIA

Thikhourvavine

Thikhourvavine est un plat spécifique à la Kabylie. Dans certaines régions, il est appelé Thiaasvanine.

Thikhourvavine au pluriel et Thakhourvaveth au singulier.  En kabyle, ce terme signifie la boule ou les boules.

En effet, Thikhourvavine sont rondes ou ovales. Elles se préparent très facilement et sont très prisées notamment par les personnes âgées nostalgiques des plats culinaires traditionnels.

Thikhourvavine sont préparées avec de la semoule de blé ou d'orge (grains relativement gros), un peu de graisse de mouton ou de veau séchée, du sel et un peu de beurre ou d'huile d'olives. Le tout est mélangé avec de la sauce préparée à l'avance

La pâte obtenue est façonnée à la main en boules de forme ronde ou ovale ; ces dernières sont alors cuites en les remettant dans la sauce rougeâtre à l'intérieur d'une marmite placée sur du feu. On peut les faire cuire en les mettant dans un couscoussier mis au dessus d'une marmite contenant de la sauce et placée sur du feu.

A noter que la  sauce est rougeâtre grâce au piment moulu, piquant ou doux, selon les goûts, et à la tomate fraîche ou concentrée. La sauce contient aussi des légumes tels que navets, haricots, courgettes, petits pois, etc. Le tout est agrémenté par la viande rouge ou blanche, selon la disponibilité et les goûts.

Thikhourvavine ont un goût particulier lorsqu'on utilise de la viande séchée et salée (appelée achadhlouh en kabyle) ou encore du poulet de ferme (élevé à la maison).

Elles se mangent en mettant une ou deux boules dans une assiette, on les découpe en petits morceaux avec une cuillère à soupe, on y ajoute de la sauce rougeâtre pour qu'elles soient faciles à mâcher et à avaler. Elles peuvent se manger sans sauce.

Il existe encore un autre genre appelé aussi Thikhourvavine, mais dont la forme n'est ni ronde ni ovale et dont la préparation est presque similaire. On les appelle Thikourvavine oujoghdhane (Thikourvavine aux boyaux de mouton ou de veau).

Ce type est généralement préparé à l'occasion de Laid  El Kébir (fête du sacrifice) ou quelques jours après celle-ci.

La pâte de semoule de blé et les ingrédients cités plus haut sont versés dans des boyaux de mouton ou de veau et remis à cuire comme expliqué ci-dessus.

Le goût est encore meilleur d'autant plus que la viande est présente en quantité et en qualité. On les mange avec ou sans sauce.

De nos jours, ce genre de plats tend à se raréfier.

Thikourvavine avec de la viande rouge

Auteur : Rachid Sebbah



16/09/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres